Menu





Navigation:

Menu

Paru sur Yahoo

Une grève à grande échelle


( 30/03/2004 )
  


A l'appel de la CGT, les pompiers professionnels de la Vienne se sont mis en grève hier. Certaines de leurs revendications ont été satisfaites mais ils maintiennent la pression jusqu'à demain mercredi.



Hier matin, une cinquantaine de sapeurs-pompiers professionnels ont pris position au SDIS à Chasseneuil.  
  



Les sapeurs-pompiers ont décidé de prendre leur sort en main, face à ce qu'ils considèrent comme un « front du refus » vis-à-vis de leurs revendications professionnelles.

C'est ainsi que jeudi 25 mars, plusieurs milliers d'entre eux sont allés manifester à Paris pour obtenir « la reconnaissance effective du caractère dangereux et pénible du métier. » Les réponses du ministre de l'Intérieur sont restées assez vagues…

Lundi, à l'appel de la CGT, des sapeurs professionnels de Poitiers et Châtellerault ont cessé le travail « pour une durée illimitée », exigeant que le SDIS respecte les règles de retrait sur salaire en cas de grève, que les heures effectuées comme formateurs soient payées, de même que les vacations des pompiers volontaires, ce qui n'est plus le cas depuis le 1er janvier.

La journée revendicative a débuté par un mouvement de solidarité envers deux soldats du feu qui, selon le responsable de la CGT « ont essuyé des propos injurieux à la caserne de Pont-Achard, alors qu'ils étaient en grève jeudi dernier… »


Négociation avec André Sénécheau


Réélu conseiller général dimanche, André Sénécheau a repris sa casquette de président du conseil d'administration du service départemental d'incendie, à l'occasion d'une réunion de négociation avec les grévistes hier après-midi à 17 heures. Cette rencontre a eu lieu en présence du lieutenant-colonel Ribot directeur du SDIS.

Les grévistes ont obtenu satisfaction sur trois points : paiement immédiat des heures de formation, versement des vacations pour les volontaires dans les plus brefs délais, mise en place d'un groupe de réflexion destiné à permettre l'amélioration des conditions de travail.

Afin de maintenir la pression sur le « gros dossier qui fâche », le remboursement des heures de grève, la CGT a décidé de prolonger la grève administrative jusqu'à demain mercredi, jour fixé pour la tenue d'une nouvelle réunion de négociation. Comment se déroule une grève administrative ? Les pompiers assurent normalement les gardes opérationnels, concernant le secours des personnes et la protection des biens. Afin de diffuser au maximum leurs revendications, les pompiers adhérents à la CGT, ont prévu de prendre contact avec des élus de l'opposition au conseil général en fin de semaine.


Patrick GONIN


Propriété intellectuelle de Buggie et de toute l'équipe de Grève86 - Tous droits réservés