Menu





Navigation:

Menu

Gilles Frapper AU COLLECTIF SAUVONS LA RECHERCHE - poitiers, le 29 mars


Bonjour,

Bruno Deshoullières et moi-même étions à l'AG "intercatégorielle" de 14h, amphi J, ce lundi 29 mars.

Les étudiants regrettent l'absence "cruelle" des enseignants, enseignants-chercheurs, chercheurs, iatoss, etc... (nous étions 4-5 dans un amphi J bondé ~ 1 000 étudiants). Et pourtant, les "profs", le CA, des conseils d'UFR ont exprimé ou expriment leur "solidarité" au mouvement des étudiants. Mais après ? Le désespoir des étudiants est immense face à cette réalité (choc salariés - étudiants).
La solidarité serait de décaler les enseignements en sciences (TP compris), quitte à enseigner en juin, et de participer MASSIVEMENT aux actions décidées collectivement (à l'AG demain 12h, amphi J !). L'engagement serait aussi de clairement faire comprendre aux doctorants qu'ils peuvent s'investir pleinement dans les actions du collectif SLR et, plus largement, de la coordination des personnels et étudiants en lutte, s'ils le désirent bien sûr. Et finalement, de formuler une demande auprès des conseils d'UFR de report des examens !

Les élections passées, allons-nous mettre toute notre énergie dans les " états généraux", qui, s'ils sont nécessaires, ne permettront pas de GAGNER et d'obtenir satisfaction sur nos revendications (claires et minimales !) ?

Je répète, nous pouvons exprimer notre soutien en participant aux actions ; sinon comment les étudiants soutiendraient-ils (et comprendront-ils) le mouvement "sauvons la recherche" qui, en notre absence, serait alors perçu à juste titre comme "corpo" ?

Par ailleurs, J'ai reçu aussi le communiqué ci-dessous en provenance de la Fédération des syndicats SUD Education.
http://sudeduc86.org/article.php3?id_article=143

Salutations cordiales,


Gilles Frapper.


Propriété intellectuelle de Buggie et de toute l'équipe de Grève86 - Tous droits réservés