Menu





Navigation:

Menu

Une lettre reçue le 18/04/2004 de La Rochelle

La réaction immédiate de l'un des prof élu au conseil scientifique et ayant démissionné lors de la réunion Jean-Christophe Maurin (meneur du mouvement "Sauvons la Recherche")

Bonsoir,
Une réunion des trois conseils vient d'avoir lieu à propos de la crise du LMD. Il n'en est absolument rien sorti à part  une présentation "rassurante" de notre équipe présidentielle qui de toute façon donne bien l'impression de se satisfaire de son sort. Face à une telle attitude, alors que cette crise a quand même conduit :
- plus de 900 étudiants à descendre dans la rue, à l'appel de la vice présidente étudiant,
- à des actions de mobilisation jusqu'à l'occupation du technoforum pendant une nuit,
- à faire enfin "bouger" la présidence qui sous la pression a réussit à obtenir une visite de dernière heure du ministère venu nous signifier que nous étions les plus mauvais élèves de la classe,
- à une reconstruction dans l'urgence, frisant la panique en cette veille de congés, de notre offre LMD,

j'ai décidé de lire publiquement une motion de défiance que nous avions rédigé avec plusieurs directeurs de laboratoires. Je vous livre ci-dessous le texte de cette motion :
"L'équipe présidentielle est en place depuis 11 mois maintenant. L'université de La Rochelle est aujourd'hui dans une situation très difficile : pas de postes IATOSS, un seul poste d'enseignant chercheur, une expertise désastreuse de notre offre de formation malgré un investissement important des enseignants chercheurs qui entame la crédibilité de notre université et qui, à terme, risque de mettre en péril sa pérennité, une absence de politique d'établissement, une crise de confiance avec les personnels et les étudiants. L'équipe présidentielle doit tirer les conséquences de cette situation."

La réponse de notre président :"je ne démissionnerais pas!".

Ma réponse : "dans ces conditions je n'accepte plus de continuer à conseiller  votre politique désastreuse, je vous donne donc ma démission du conseil scientifique et appelle tous les conseillers à en faire de même".

Pour le mouvement sauvons la recherche, je rajouterais que suite à la maladresse à l'égard de la candidate Ségolène Royal (copie ci dessous du mail du président le matin de la visite de Ségolène Royal le 20 février) alors que nous avions reçu la candidate Élisabeth Morin une semaine avant avec la presse, la crise de confiance de notre président avec certains élus étant également possible, j'appelle toutes celles et tous ceux qui partagent notre inquiétude et notre défiance à diffuser le plus largement possible l'information que je vous livre aujourd'hui. Nous allons voir dans les heures à venir quelle suite à donner à ce mouvement de contestation contre notre direction d'établissement.

Jean-Christophe MAURIN

COPIE DU MAIL DE MICHEL POUYLLAU A PROPOS DE LA VISITE DE SEGOLENE ROYAL

Objet:
         Collectif Chercheurs et utilisation des locaux de l'Université
Vendredi 20
    Date:
         Fri, 20 Feb 2004 01:16:12 EST



à Jean-Christophe Maurin,au Collectif rochelais "sauvons le recherche"


Je vous demande d'éviter que la rencontre prévue ce jour, vendredi 20, ne se déroule dans les locaux de l'université.

Concernant la présence de médias dans les murs de l'université, elle ne peut être autorisée que par la présidence.

En période électorale, il est exclu que ces médias pénètrent au sein de l'université pour accompagner un ou une candidate.

Merci de tenir compte de ce message.

Michel POUYLLAU
Président de l'Université de La Rochelle



Propriété intellectuelle de Buggie et de toute l'équipe de Grève86 - Tous droits réservés